Parc de la Haute-Vallée de Chevreuse : sur les traces des peintres paysagistes

Le Parc naturel de la Haute-Vallée de Chevreuse a été crée en décembre 1985. Les lieux étaient déjà très appréciés, au début du XIXème siècle, notamment par les peintres paysagistes. Écologistes avant l’heure, ils aimaient travailler en pleine nature.

« Donc puisque voici les vacances, allez à Cernay, vous à qui vos ressources budgétaires ne permettent pas l’exil aux plages bretonnes, aux montagnes de Savoir ou d’Auvergne »? Une fois installés, poussez une pointe jusqu’à la route qui coupe de son ruban jaune la vaste plaine de Limours, où vers l’automne,autour des fermes, les bergers parquent leurs moutons dans les terres déblavées. Cherchez des sujets parmi  les maisons du joli village de Choisel, la promenade est délicieuse pour se rendre pédestrement à Rambouillet par la forêt, en se  détournant vers quelques étangs pleins de roseaux. Endossez votre fourniment, munissez-vous de provisions, entreprenez là cette excursion…vous m’en direz des nouvelles ! »

C’est ainsi que Léon Duvauchel, critique dans la Revue Illustrée, exhorte n en septembre 1887, les peintres à aller découvrir cette belle vallée de Chevreuse.

Il fut entendu. Le premier peintre paysagiste à dresser son chevalet dans la vallée, et plus particulièrement à Cernay, fut Jean-Alexis Achard suivi de Louis Français, Henri Harpignies, Emmanuel Lansyer et enfin Léon Germain Pelouse qui deviendra le « maître »…des lieux!

Ces peintres formèrent l’école de Cernay,le « Barbizon » de la vallée de Chevreuse. Tous cherchaient dans cette pittoresque vallée d’Ile-de-France des paysages inspirateurs et romantiques.

Les sujets ne manquaient pas : des cascades des Vaux-de-Cernay – avec leurs énormes blocs de grès – aux vastes plateaux préfigurant la Beauce voisine; de la dense forêt de Rambouillet aux villages de clairière, comme Clairefontaine; des moulins bordant l’Yvette, à Chevreuse, aux paysages bucoliques et profondément ruraux de Bullion, Rochefort ou encore Sonchamp…

Loin des salons parisiens, les peintres paysagistes exprimaient , ici, leur respect pour la nature en travaillant au milieu d’elle. La récente invention des tubes de couleur transportables facilitaient leur travail en plein air.

Parmi les toiles les plus connues de Léon Pelouse, on trouve « Le matin dans la vallée de Cernay, le Ruisseau de Clairefontaine et le fameux Etang de Cernay ».

Cet étang  qui lui était si cher et où s’élève un buste sculpté en son honneur par Falguière. Les abords de l’étang ont été restaurés et interdits aux voitures pour en préserver le charme.

Un conseil, allez découvrir es lieux, vous serez étonnés de constater qu’ils n’ont guère changé !

Balades coups de cœur dans la vallée de Chevreuse

Quoi de plus agréable que de découvrir la vallée de Chevreuse grâce à une bonne marche salutaire.

21 circuits de petite taille , de 3 a 9,5 Km, balisés, fléchés et indépendants les uns des autres, s’offrent à vous .

  • A signaler, deux chemins de grande randonnée : le GR1 de Rambouillet à Saint-Arnoult-en-Yvelines et le GR11 de Saint-Rémy-lès-Chevreuse au Mesnil-saint-Denis. Je vous recommande particulièrement les calmes sentiers autour de Bullion, Sonchamp et Clairefontaine. Vous y découvrirez le petit patrimoine rural d’Île-de-France et vous sortirez des sentiers battus par les promeneurs du dimanche qui arpentent plutôt les chemins de Cernay, Dampierre ou Milon. Rien que l’Eglise romane de Bullion vaut le détour !
  • Difficile de ne pas citer tous ces lieux chargés d’histoire qui font partie de l’histoire de la vallée de Chevreuse : le musée des Granges de Port-Royal, l’abbaye de Port-Royal-des-Champs, le château de Breteuil, le château de Dampierre, avec ses jardins dessinés par Le Nôtre, et l’abbaye des Vaux-de-Cernay. Néanmoins, j’attribuerai une mention particulière au superbe village de Rochefort-en-Yvelines. A visiter absolument !
  • Quant à la ferme de Bissy, c’est l’une de s plus grandes exploitations laitières d’Ile-de-France, entièrement automatisée et informatisée.
  • Sur la commune de Dampierre-en-Yvelines, le sentier découverte de Maincourt propose une promenade le long de l’Yvette à travers des marais et un coteau boisé offrant une faune et une flore variées. Sur les pas des carriers qui exploitèrent la partie haute de ce site, vous découvrirez également les caractéristiques géologiques du terrain.
  • Le chemin de Jean Racine : l’un des personnages les plus célèbres de la Haute-Vallée de Chevreuse est sans aucun doute Jean Racine. Orphelin, il fut élevé par les religieuses des Petites-Ecoles au monastère de Port-Royal. Le chemin qui porte le nom de ce grand écrivain du XVIIème siècle est long de 4 km ; il suit l’itinéraire qu’emprunta , maintes fois, Racine pour se rendre de l’abbaye de Port-Royal, à Magny-les-Hameaux, au château de la Madeleine , à Chevreuse.
Adzuna

Vous aimerez également