Le Kenya et ses richesses naturelles

La majorité des touristes qui ont effectué leurs vacances en Afrique ont apprécié les instants magiques qu’ils ont vécus au milieu de la savane avec ses occupants. Certains voyageurs reviennent mêmes sur ce continent pour revivre des aventures exceptionnelles au cœur de la brousse africaine. En ce qui concerne les destinations fréquemment choisies par les globe-trotters pour un safari, on retient le Kenya. En effet, cette contrée possède plusieurs parcs naturels et réserves nationales où l’observation des animaux demeure l’activité incontournable. La réserve nationale de la forêt de Kakamega constitue, par exemple, une des adresses à absolument visiter lors d’un séjour au Kenya.

Elle se trouve dans le comté éponyme et sa superficie n’est pas assez grande (environ 45 km²), mais cela ne signifie en aucun cas que la biodiversité y est faible. La température diurne dans ce site oscille entre 20 °C et 30 °C. Par ailleurs, la longue période pluviale se situe souvent entre mars et avril. La saison sèche, quant à elle, commence en janvier pour généralement se terminer en février. En outre, le site de Kakamega est un endroit idéal pour les ornithologues, car l’on y a répertorié toute une multitude d’oiseaux, pour ne citer que le touraco géant, le gobe-mouche de Chapin ainsi que des sous espèces du perroquet jaco.

Le Masai Mara et ses trésors offerts par Dame Nature

Des séjours au Kenya sont aussi une occasion pour visiter d’autres aires protégées du pays. La réserve nationale du Masai Mara est sans doute le lieu le plus connu des touristes de la planète sur le territoire. En effet, des milliers d’estivants s’y ruent presque chaque année pour entreprendre un safari. Les paysages locaux sont, entre autres, dominés par de magnifiques collines parsemés de savanes herbeuses. En outre, le Nord-Est du site est celui qui reçoit le plus de visite, car cette partie est la plus proche de Nairobi, la capitale kenyane.

Par ailleurs, pour trouver un maximum d’herbivores, il faut se rendre dans la partie centrale de la réserve. Parmi les mammifères que les bourlingueurs auront la possibilité de photographier, il y a notamment les gazelles de Grant, les buffles, les gnous, les éléphants, les impalas, les damalisques, les élands, les guibs, etc. En outre, ceux qui ont l’intention de s’aventurer dans le Masai Mara pendant la saison pluviale (entre avril et mai) devront opter pour un 4×4, car certaines pistes ne sont accessibles qu’avec ce type de véhicule.

La somptueuse réserve nationale de Shimba Hills

Les vacanciers qui séjournent au Kenya ont la possibilité de finir leurs aventures dans le pays avec la visite de la réserve. Cette dernière se trouve près des côtes kenyanes. Elle se situe à environ une trentaine de kilomètres de la ville de Mombasa. Les voyageurs s’intéressant à la botanique aimeront certainement un détour sur place, car ils pourront y observer de nombreuses plantes rares endémiques du pays, dont les cycas et les orchidées. En ce qui concerne les animaux à voir dans ce sanctuaire sauvage, on retient les éléphants, les colobes noirs et blancs, les girafes, les servals, les lions ainsi que des oiseaux comme le souïmanga des Uluguru, la pintade de Pucheran, l’aigle fascié… On a également recensé des reptiles tels que le python, le gecko ou encore le cobra dans le site.

Vous aimerez également